BUREAU DE PRESSE SABINE ARMAN

LETTRES D’OGURA de Hubert Delahaye // L’Asiathèque

LETTRES D’OGURA

de Hubert Delahaye

Collection « Liminaires » – Domaine japonais

Parution : 4 janvier 2017 – 128 pages – 9,90 €

Il y a un art de bien vivre et de bien vieillir propre au Japon. Et c’est à Ogura, petit village niché au creux d’un vallon au pied de montagnes des environs de Kyōto, que l’auteur nous invite à le découvrir. Des années durant, Hubert Delahaye s’est régulièrement plongé dans ce monde en miniature où, malgré le passage des saisons et un monde en pleine mutation, le temps paraît suspendu. Empruntant le regard et la voix d’une de ses habitantes, une vieille dame à la bienveillance et à la sagesse confondantes, il en a rapporté ces lettres, peinture impressionniste d’un Japon intime. L’évocation d’une nature débordante de vie où hommes et bêtes coexistent dans une délicate harmonie s’accompagne, en un subtil contrepoint, de réflexions sur les rapports entre générations, le respect des traditions religieuses, l’entraide sociale, l’abandon des campagnes, mais aussi la mémoire d’un passé douloureux, le chamboulement climatique ou les fissures dans les liens familiaux, autant d’enjeux pour la société japonaise contemporaine. La vieille dame semble nous dire : « Je suis née, donc je suis là, et qu’importe le fracas du monde, il fait bon vivre, vieillir et même mourir à Ogura. »

C’est le troisième titre de la collection « Liminaires » qui a pour vocation de témoigner d’un ailleurs géographique et culturel aux travers de textes littéraires. Après Taiwan avec Une tablette aux ancêtres, de Stéphane Corcuff en 2015 et la Corée avec Halabeoji, de Martine Prost en 2016, c’est au tour du Japon de révéler, sous la plume d’Hubert Delahaye, l’un de ses visages les plus touchants.

Hubert Delahaye a passé sa vie professionnelle au sein du Collège de France dans le domaine de la sinologie. Il a été attaché à la chaire d’Histoire sociale et intellectuelle de la Chine de Jacques Gernet puis aux Instituts d’Extrême-Orient en tant que maître de conférences. C’est tout naturellement qu’il s’est intéressé aussi aux voisins japonais, ces insulaires si proches des Chinois et en même temps si différents…

• Un récit personnel qui sait subtilement mêler littérature et anthropologie par un spécialiste des cultures d’Asie.

• Un petit livre qui charmera les curieux et les amoureux du Japon et de son art de vivre.

• Le Japon, nouvelle étape dans l’aventure de la collection « Liminaires », avant d’autres à venir (Chine, Tibet, Inde…).

Hubert Delahaye sera au salon Livre Paris du 24 au 27 mars 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 mars 2017 par dans ÉDITION, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :