BUREAU DE PRESSE SABINE ARMAN

SE SENTIR BIEN « MALGRÉ » LA MALADIE // Coll. Cultiver la pleine conscience aux éditions De Boeck

Se sentir bien « malgré » la maladie

Pratiques de pleine conscience pour vivre mieux avec un cancer ou une autre maladie grave

Cultiver le bien-être et la sérénité quand on souffre d’une maladie grave représente un défi réel. La pleine conscience permet de le relever. Sa pratique régulière apporte une attention constante et aimante à tout ce qui survient dans l’esprit et le corps.

L’approche simple présentée ici par Elana Rosenbaum est la même que celle dont elle se sert dans sa pratique professionnelle et en tant que survivante d’un cancer. Ces méthodes le démontrent : non seulement il est possible de vivre quand on est très gravement malade, mais surtout cette vie peut offrir contentement, bien-être et bonheur.

Accessible et facile à lire, cet ouvrage comprend des petits exercices d’appropriation des thèmes et techniques présentés. Il constitue une très belle introduction à la pleine conscience et une porte ouverte à la sérénité malgré ou plutôt avec la maladie.

Sa lecture aidera toute personne devant vivre avec une maladie et souhaitant se libérer de la souffrance, à renouer avec le calme, le bien-être et le bonheur.

 

À propos de :

Elana Rosenbaum est psychothérapeute et enseignante de Réduction du Stress Basée sur la Pleine Conscience (MBSR). Elle a participé, aux côtés de Jon Kabat-Zinn, à la création de ce programme. Formatrice depuis plus de 25 ans, elle est une figure majeure de l’application thérapeutique de la pleine conscience aux soins donnés en cancérologie. Vivant avec un lymphome non hodgkinien depuis 1995, elle œuvre, avec succès, à l’insertion de cette technique dans les protocoles hospitaliers et à son utilisation par les patients atteints d’un cancer.

Jean Vermot-Gaud est traducteur-interprète et étudiant-chercheur. Il pratique la méditation vipassana et le dialogue en pleine conscience depuis 2007. Ses principaux enseignants sont Anne Michel, Mary Burns et Bhante Bodhidhamma. Il est titulaire de deux masters : littérature et droit public ainsi que d’un DEUG de chinois.

Préface de Jon Kabat-Zinn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 décembre 2014 par dans ÉDITION, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :