BUREAU DE PRESSE SABINE ARMAN

Relations hommes-animaux : je t’aime moi non plus // Colloque OCHA le 27 novembre

Colloque DES ANIMAUX ET DES HOMMES

Héritages partagés, futurs à construire

27 novembre 2014

de 9h à 18h30 – Forum des images, Paris

Le colloque sera introduit par Bertrand Hervieu, sociologue et vice-président du CGAER

La question des relations des hommes aux animaux est au cœur de nombreuses réflexions dans la société française. Ce colloque de l’OCHA s’inscrit dans ce contexte, et s’appuie sur les recherches et l’expertise accumulées par des chercheurs des sciences humaines et sociales. Il invite à mieux décrypter en quoi, malgré nos relations multiples, leur richesse et leurs paradoxes, les animaux ne sont pas des doudous mais ces autres êtres vivants sensibles, et indispensables aux sociétés.

Des chiens d’aveugles aux animaux d’élevage, en pas- sant par les animaux domestiques ou les vaches sacrées : quels sont les rapports des hommes avec les animaux ?

Comment repenser les multiples relations des hommes aux animaux dans une société nourrie d’images d’animaux anthropomorphisés ?

Quels futurs construire à l’heure où la frontière entre les hommes et les animaux est de plus en plus floue ?

Autant de questions qui résonnent dans les cultures et la philosophie occidentale où la place de l’homme est centrale, et où il se situe en position d’altérité par rapport aux autres vivants (végétaux et animaux); et où l’animal ne peut pas être défini indépendamment des relations que l’homme entretient avec lui.

En quelques dizaines d’années, les sociétés ont été bouleversées par un passage des sociétés rurales où l’on vivait en proximité, en intimité avec des animaux d’élevage, à des sociétés urbaines où l’animal de rente associé au travail et à l’alimentation est loin, occulté, inconnu. Dans ces sociétés urbaines les relations avec les animaux passent désormais par le lien à nos animaux de compagnie, ces “presque enfants” couverts d’affection.

Le colloque invite à enrichir ce débat contem- porain en croisant pour la première fois le regard de chercheurs (philosophes, historiens, anthropologues…) et de travailleurs en relation quotidienne avec les animaux (vétérinaire, éleveur, soigneur, dresseur de chiens guides d’aveugle…).

L’OCHA travaille sur les relations hommes-animaux depuis de nombreuses années et avait posé le débat en 2006 lors d’un colloque intitulé “L’homme, le mangeur, l’animal. Qui nourrit l’autre ?”

www.lemangeur-ocha.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 octobre 2014 par dans COLLOQUE, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :